Repas de fêtes : faites-vous plaisir sans vous priver !

Les fêtes de Noël sont très souvent synonymes de repas copieux. Peut-on se faire plaisir sans se priver lors de ces moments familiaux ?


HP-repas-fetesLes fêtes de Noël sont très souvent synonymes de repas copieux. Peut-on se faire plaisir sans se priver lors de ces moments familiaux ?

Oui, mais en gérant les repas autres que les réveillons et déjeuners festifs afin d’éviter la fameuse « crise de foie ». Il est tout à fait possible de réaliser des plats complets et équilibrés tout en respectant les traditions culinaires françaises !

Limitez la quantité, privilégiez la qualité !

Essayez de limiter la consommation d’aliments denses en énergie, particulièrement riches en lipides comme les charcuteries grasses, les pâtisseries, les sauces à base de beurre mais aussi à base d’huile, comme la mayonnaise,… Privilégiez les salades ou les pains de poissons, (de préférence à base de poissons maigres comme le lieu ou le cabillaud), les crustacés et les coquillages (huîtres, langoustines, crevettes…).

Adoptez une cuisine légère sous forme de cuisson par concentration (vapeur, à l’étouffée, papillote…), réduction de jus pour les viandes (par déglaçage préalable avec des vinaigres, bouillons…) ou émulsion légère (exemple d’une mayonnaise allégée avec des blancs d’œufs battus en neige)…

Exemple de menu « Fête légère »

  • Croustillant de homard aux agrumes, velouté de légumes à la châtaigne,
  • Magret de canard déglacé au vinaigre balsamique, navets et carottes tournés au miel,
  • Dos de cabillaud, Pommes de terre rôties à l’huile d’olive,
  • Fromage de brebis,
  • Méli-mélo de pomme-poire aux noix, sorbet mangue.

Privilégiez les fruits et légumes de saison

Betteraves, carottes, châtaignes, choux, endives, oranges, poireaux, radis… intégrez ces aliments source de vitamines et aux nombreuses vertus aux différentes composantes de vos repas.

En effet, ils sont riches en fibres permettant ainsi d’équilibrer votre transit, en antioxydants aidant au maintien de l’intégrité cellulaire (Béta-carotène, vitamines C et E), en éléments alcalinisants permettant de limiter les éventuels excès d’acides au niveau sanguin (calcium, phosphore, magnésium, potassium…), en vitamines du groupe B participant à de nombreux métabolismes (énergétique, glucidique, de neuromédiateurs comme la sérotonine…) fortement sollicités en cette période de l’année.

Menu d’hiver Multi-Vitaminé

  • Salade de betteraves et pommes râpées, vinaigrette à l’échalote,
  • Emincé de volaille au cidre, fondue de poireaux aux Quatre-épices,
  • Fromage frais de chèvre, mâche du Jardin à l’huile de noix,
  • Rondelles de kiwis et ananas au jus d’orange, éclats de noisettes caramélisées.

Le conseil en plus

Concernant les desserts, évitez les bûches riches en crème et en beurre, préférez celles qui sont préparées à base de fruits ou tout simplement référez-vous à des desserts simples : sorbets, tartes aux fruits, salade de fruits… associés à des coulis de fruits qui permettent de moduler l’apport calorique global de vos repas de fêtes.

Afin d’anticiper la déshydratation provoquée par une consommation d’alcool un peu plus excessive que la normale, buvez de l’eau au cours et en dehors des repas, pensez aux tisanes et aux infusions avant de vous coucher !

Publié le

Découvrez les autres articles en lien avec cette thématique