Omega 3, un élément indispensable à mon organisme

Les Oméga 3, ces acides gras essentiels sont indispensables à l’organisme. Ils contribuent à maintenir l’équilibre cardio-vasculaire et cérébral.


oméga3

Les Omega 3 regorgent de bienfaits pour la santé et sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Découvrez tous nos conseils pour faire le plein de ces acides gras essentiels.  

C’est un fait : les Français manquent d’Omega 3. Nous mangeons trop d’acides gras saturés et pas assez d’acides gras insaturés (la famille des Omega 3). Pourtant, ces nutriments sont bons pour la santé et même nécessaires au fonctionnement de l’organisme. Le corps ne les fabriquant pas lui-même, ils doivent être apportés par l’alimentation.

Quels sont les bienfaits des Omega 3 ?

Les Omega 3 ont mille et une vertus pour votre santé. « Comme ils interviennent dans la structure membranaire et dans la transmission des messages entre les cellules, ils sont essentiels pour l’organisme », explique Nathalie Ballesteros, docteur en pharmacie au Laboratoire Lescuyer.

Ils possèdent des propriétés anti-inflammatoires naturelles et peuvent également être bénéfiques pour l’équilibre cardio-vasculaire, l’équilibre cérébral… Ils contribuent à la baisse du taux de triglycéride dans le sang et à la diminution de la pression artérielle.

Quels sont les différents Omega 3 ?

Nous distinguons trois types d’Oméga 3 différents : l’acide alpha-linolénique (ALA), l’acide icosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). Les deux derniers sont des dérivés du premier.

L’ALA est un acide gras essentiel apporté au corps par l’alimentation. C’est pourquoi, il est recommandé d’en consommer régulièrement, au moins 1 gramme par jour. L’équivalent de deux cuillères d’huile de colza par exemple. Il permet la synthèse de l’EPA et du DHA.

Avec ses propriétés anti-inflammatoires, l’EPA contribue à la protection des artères et du cœur. Il peut être fabriqué par le corps, seulement en présence d’acide alpha-linolénique.

Comme l’EPA, le DHA peut être fabriqué par l’organisme uniquement grâce à l’Omega 3 ALA. Puisqu’il est le principal acide gras présent dans les membranes des neurones, il joue un rôle fondamental dans le développement du cerveau. Un apport conseillé de 450mg de DHA et d’EPA par semaine est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme.

Où se trouvent les Omega 3 ?

Les Oméga 3 de type ALA se trouvent dans certaines huiles végétales comme l’huile de noix, l’huile de colza ou l’huile de soja. Les graines de lin ou les œufs en contiennent également.

Les Omega 3 EPA et DHA sont, eux, surtout présents dans les poissons gras comme le maquereau, le saumon ou le thon. Le maquereau possède un ratio particulièrement intéressant : une portion de 100 g apporte 5134 mg d’Oméga 3 à l’organisme et 200% des apports journaliers recommandés en vitamine B12.

Cependant, avec l’évolution récente de nos modes de consommation, l’alimentation seule peine à apporter au corps les apports recommandés. Une étude publiée en 2015 par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation met en évidence notre surconsommation d’acides gras saturés présents dans le beurre, la charcuterie ou les viennoiseries, au détriment des acides gras insaturés que sont les Omega 3. En cause notamment : une alimentation trop industrielle encouragée par nos modes de vie modernes.

Heureusement, des solutions naturelles existent pour pallier ce manque. Les compléments alimentaires ont par exemple un vrai rôle à jouer dans l’apport d’Omega 3 à l’organisme. Nomades et faciles à prendre, leur composition intègre généralement de l’huile de chair de poisson, idéale pour maintenir un bon taux.

Les Omega 3 sont des nutriments vitaux pour l’organisme au même titre que les vitamines et les minéraux. Propriétés anti-inflammatoires, protection de la santé cardio-vasculaire et participation au bon fonctionnement du cerveau : ils ont tout bon.

Publié le