En hiver, comment préserver notre vision ?

Nous connaissons les effets néfastes du soleil sur notre peau et de multiples types de protection existent pour s’en préserver (crèmes, vêtements et accessoires adaptés…). Mais le soleil peut également altérer notre vue. Été comme hiver, il est indispensable de bien protéger ses yeux.


vision

Comment bien protéger nos yeux ?

L’absence de port de lunettes de soleil, ou une protection mal adaptée, peut entraîner une brûlure superficielle du globe oculaire, appelée « ophtalmie des neiges » ou « coup de soleil de l’œil ». Les principaux signes sont un œil rouge, larmoyant, une impression de sable dans l’œil et une sensation d’activité pulsatile.

À long terme, une exposition solaire répétée peut engendrer un vieillissement accéléré du cristallin et de la rétine, d’où l’importance de bien protéger ses yeux, même en cas de mauvais temps. Préservez-vous des rayons ultraviolets en portant des lunettes solaires filtrantes dès que le soleil brille.

En complément de mesures adaptées, un accompagnement micronutritionnel peut vous aider à conserver un véritable confort visuel. VISIOTONIC est un complexe phyto-micronutritionnel associant des actifs spécialement sélectionnés pour aider à maintenir une vision normale (zinc, vitamine B2).

Les effets pernicieux de l’hiver sur notre vue

L’œil humain a pour rôle de capter les rayons lumineux, qui sont ensuite convertis en signaux électriques et chimiques qui modulent l’activité cérébrale. Notre rythme biologique, nos capacités cognitives ainsi que notre humeur sont notamment contrôlés par ces signaux.

Durant la période hivernale, les jours raccourcissent, la luminosité décline, nos yeux doivent ainsi s’adapter à une basse luminance, ce qui n’est pas sans conséquence sur notre vie quotidienne. Il en résulte notamment une baisse de l’acuité visuelle, des restrictions du champ visuel, une mauvaise appréciation des distances et de la situation dans l’espace. En raison de la faible luminosité, l’hiver est une saison particulièrement propice aux gênes, notamment en cas de conduite nocturne.

Si la faible luminosité peut être perturbante pour notre acuité visuelle, la forte réverbération est tout aussi néfaste. En hiver, et notamment à la montagne, il est indispensable de préserver nos yeux des rayons UV particulièrement nocifs en altitude.

Les rayons ultraviolets, un ennemi invisible

Le rayonnement solaire se compose d’infrarouges, de lumière visible et d’ultraviolets. Tandis que les infrarouges sont responsables de la sensation de chaleur sur la peau (mais ne brûlent pas), les rayons ultraviolets provoquent, quant à eux, des lésions cellulaires importantes (dommages sur l’ADN, production de radicaux libres…). On distingue trois types de rayons ultraviolets :

  • UVA : peuvent percer les couches profondes de l’épiderme et sont particulièrement dangereux pour les yeux des enfants dont le cristallin ne joue que partiellement son rôle de filtre.
  • UVB: de fortes intensités d’UVB sont nocives pour les yeux et sont responsables à court terme des coups de soleil de l’œil.
  • UVC: les UVC sont les plus dangereux. On les rencontre principalement en altitude mais ils sont généralement filtrés par la couche d’ozone.

Afin de se protéger des rayons ultraviolets, les yeux possèdent quelques systèmes de défenses naturelles. Les paupières constituent le premier rempart contre un rayonnement trop intense : ainsi une forte lumière entraîne un clignement des paupières qui limite de manière significative l’exposition oculaire aux UV. S’ajoute à ce premier phénomène, l’absorption d’une partie des UV par le film lacrymal (et les larmes qui le constituent). La cornée et le cristallin forment ensuite successivement les deux filtres les plus efficaces contre la pénétration des UV.

Été comme hiver, l’éblouissement lié à la luminosité intense (accentuée en altitude) et la forte réverbération des rayons solaires (sable, neige…) constituent un danger pour la vue.

Découvrez notre produit VISIOTONIC !

Publié le

Découvrez les autres articles en lien avec cette thématique