Bien-être articulaire : comment renforcer mes articulations ?

Adoptez les bons réflexes pour préserver vos articulations. L’os, le muscle, le ligament, le tendon et le cartilage vous assurent souplesse et mobilité. Pensez à les protéger, les préserver et les entretenir.


massages du couL’arrivée des beaux jours signe le retour des activités en plein air. Marche, course à pied, randonnée… A ce moment de l’année, les articulations sont davantage sollicitées. Adoptez les bons réflexes pour les préserver le plus longtemps possible.

L’os, le muscle, le ligament, le tendon et le cartilage sont les principaux composants d’une articulation. Alors que le tendon assure le lien entre le muscle et l’os pour transmettre la force au système squelettique, le ligament fait la liaison entre les os d’une articulation. Le cartilage, quant à lui, sert d’interface entre deux os pour assurer ainsi la mobilité de l’articulation qu’ils composent. Au total, votre corps possède plus de 300 articulations. Pour marcher, courir, lever le bras, ou tourner la tête, vous les sollicitez à longueur de journée. Elles contribuent à maintenir la souplesse et la mobilité du corps… alors il est préférable d’en prendre soin au quotidien.

Comment préserver et entretenir ses articulations ?

Absorbé dans votre vie de tous les jours, vous avez tendance à l’oublier pourtant, un cartilage en bon état permet de ressentir un véritable confort articulaire. En assurant l’interface entre deux pièces osseuses, il participe au jeu et à la mobilité de l’articulation. Le cartilage aide à amortir les chocs, facilite les mouvements et protège donc l’articulation dans sa globalité. « Préserver son cartilage, c’est préserver l’intégrité de l’articulation », explique Nathalie Ballesteros, docteur en pharmacie au Laboratoire Lescuyer.

Avec le temps, le cartilage se fragilise et des gênes articulaires apparaissent. Pour soulager cet inconfort, il est recommandé de les solliciter régulièrement. En effet, une articulation qui bouge est une articulation moins raide. Et une articulation souple, c’est le secret du bien-être articulaire sur le long terme.

Au travail ou à la maison, prenez le temps de marcher et de vous étirer surtout si vous passez toute la journée assis devant un écran. Pensez à vous lever toutes les heures et faites le tour du bureau pour solliciter vos articulations et détendre vos muscles. Un autre petit geste tout simple à intégrer dans votre routine : toujours privilégier l’escalier à l’ascenseur.

L’alimentation peut également vous aider à « nourrir » les articulations et à prévenir les inflammations. Faites le plein d’antioxydants comme la vitamine C en consommant des fruits et légumes à volonté et buvez beaucoup d’eau. Certains compléments alimentaires contenant de la glucosamine et de la chondroitine, aident à conserver la mobilité et la flexibilité articulaire, tout en apaisant les éventuelles gênes liées à des articulations sensibles.

Protéger ses articulations avec une activité sportive adaptée

Pour préserver votre bien-être articulaire, la pratique d’une activité physique régulière est plus que conseillée. A condition de bien la choisir ! Si vous avez les articulations sensibles, les activités dites « d’impact » comme la course à pied par exemple, sont à éviter. « Privilégiez plutôt les activités sportives douces comme la natation, le vélo ou le yoga », conseille Nathalie Ballesteros.

La natation est un sport idéal pour vous muscler et sculpter votre silhouette tout en prenant soin de vos articulations. L’eau permet une sensation « d’apesanteur » très douce pour votre corps puisque sans impacts directs sur les articulations ou le dos.

Peu importe l’activité choisie, chauffez toujours vos articulations en début de séance. De bas en haut en commençant par les chevilles, puis les genoux, le bassin, les coudes, les épaules et la tête. Et avec le bon geste : des mouvements circulaires pendant 30 secondes sur chaque articulation.

Et si vous sentez vos articulations échauffées en fin de séance, pensez à ce remède naturel : l’huile essentielle de gaulthérie. Ses propriétés anti-inflammatoires font d’elle, un antalgique efficace.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour un printemps « articulairement » agréable !

Publié le