Zoom sur l’huile de foie de requin

En hiver, l’huile de foie de requin des mers froides est une aide précieuse pour renforcer ses défenses naturelles. Les peuples scandinaves et notamment les pêcheurs l’utilisent depuis des siècles comme fortifiant et revitalisant.


Share on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

compléments alimentaire

Une présence importante d’alkoxyglycérols

L’huile de foie de requin possède une concentration particulièrement importante d’alkoxyglycérols¹ (AKG) encore appelés alkylglycérols. Ce sont des substances naturelles que notre organisme fabrique en permanence mais en très petite quantité. On les retrouve dans les organes impliqués dans le système immunitaire.

La concentration d’alkoxyglycérols dans l’huile de foie de requin est la plus forte rencontrée chez un être vivant ! Parallèlement, les requins sont des poissons cartilagineux possédant un système immunitaire étonnamment performant.

A ne pas confondre avec l’huile de foie de chimère

Certains compléments alimentaires contiennent des alkylglycérols (AKG) extraits de l’huile de foie de chimère. Or, seule l’huile de foie de requin a fait l’objet d’une cinquantaine de publications parues sur les AKG. Par ailleurs, contrairement à l’huile de foie de chimère, il a été démontré que 4% des AKG de l’huile de foie de requin sont « métoxysubstitués », conférant à cette proportion des propriétés biologiques spécifiques.

Une pêche responsable avant tout

Le plus grand prédateur du requin est l’Homme avec une pêche qui peut fragiliser certaines espèces. Il est important de s’assurer que l’huile de foie de requin provienne d’espèces spécifiques de requins non menacées d’extinction. Cela explique pourquoi au Laboratoire LESCUYER nous ne proposons que de l’huile de foie de requin, issue d’espèces de requins abondantes² et pêchées dans l’Atlantique Nord. Ces espèces ne sont en aucun cas menacées d’extinction3.

Découvrez le produit ALKOXYL !

 

¹Pugliese PT. et al. 1998 J. Altern. Complement Med. 4(1):87-99.
²Centroscymnus coelolepis, Centroscyllium fabricii, Squalus blainville, Centrophorus squamosus, Centrophorus granulosus, Centrophorus zeehaani, Centrophorus moluccensis
3En référence à la liste rouge de l’IUCN. Les espèces entrant dans la fabrication d’ALKOXYL ne sont pas répertoriées dans les statuts suivants : EN, CR, EW, EX. Octobre 2014.

 

Publié le