L’hiver : saison propice aux baisses de forme

Le Laboratoire LESCUYER vous propose l’avis de son expert nous livrant ses réponses sur les problèmes de fatigue saisonnière.


Share on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

hiver

Existe-t-il des périodes pendant lesquelles nous sommes plus sensibles aux baisses de forme ?

Parfaitement. Tout d’abord, tous les changements de rythmes peuvent être à l’origine d’une baisse d’énergie. Par exemple, la reprise de l’activité professionnelle : même si celle-ci est consécutive aux congés annuels, l’organisme doit se réhabituer à un rythme plus soutenu et il faut parfois du temps pour retrouver toute l’énergie dont nous avons besoin.

Les changements de saisons sont également source de fatigue et plus particulièrement les passages à l’automne et à l’hiver. Durant ces périodes, les jours raccourcissent, le temps d’ensoleillement est nettement diminué. Ce manque de luminosité peut perturber notre horloge interne et se traduire par une baisse de tonus. De plus, en hiver, l’organisme doit faire face à diverses agressions extérieures telles que le froid, les infections, le vent qui peuvent accentuer les phénomènes de fatigue.

Comment aider l’organisme à surmonter ces périodes de fatigue saisonnière ?

L’apport de micronutriments et phyto-micronutriments peut aider l’organisme à surmonter cette fatigue.

La vitamine C, par exemple, est un allié de choix : cette vitamine aide à réduire la fatigue et contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

Les plantes et végétaux peuvent également se révéler être une aide précieuse. C’est le cas du ginseng, plante qui contribue au maintien de l’énergie et de la vitalité ou encore de la spiruline, une algue microscopique riche en micronutriments (vitamines et minéraux, acides aminés..).

Enfin, il est intéressant de soutenir l’organisme en l’aidant à renforcer ses défenses naturelles. Mieux protégé, plus résistant face aux agressions extérieures, il pourra plus facilement surmonter la fatigue. L’echinacée notamment, contribue au bon fonctionnement du système immunitaire (Echinacea angustifolia et Echinacea purpurea) et aide à augmenter la résistance de l’organisme (Echinacea purpurea).

Publié le