La musique impacte notre système nerveux

Le 21 juin, la Fête de la musique rythme une nouvelle fois l’arrivée de l’été. Comment la musique procure-t-elle en nous ces sensations si fortes, nous faisant basculer instantanément d’un sentiment à un autre ?


Share on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

musique

Comment percevons-nous la musique ?

La musique est un ensemble de vibrations perçu par notre système auditif puis transmis à différentes parties du cerveau, dont le système limbique (point de contrôle de nos émotions).

Des recherches scientifiques poussées ont permis de mettre en évidence le fait que la musique a des effets physiologiques spécifiques sur notre système nerveux autonome directement en lien avec le propre rythme de notre organisme.

L’influence des rythmes musicaux sur notre organisme

Battements de cœur, rythme cérébral, vitesse de circulation du sang sont autant de fréquences intérieures propre à chaque individu. Face à des fréquences sonores extérieures, le système nerveux autonome réagit, activant soit le système nerveux parasympathique soit le système nerveux sympathique. De ce fait, si les rythmes et les fréquences musicaux sont en adéquation avec notre rythme biologique, cela active le système nerveux parasympathique (libération de l’acétylcholine, un neurotransmetteur) ayant pour effet un ralentissement des rythmes respiratoire et cardiaque et une diminution de la tension artérielle, propices à une sensation de bien-être et de relaxation.

A l’inverse, si les rythmes musicaux sont trop rapides, ils entrent en conflit avec nos fréquences intérieures activant alors le système nerveux sympathique. Des hormones spécifiques sont alors sécrétées (adrénaline, noradrénaline, cortisol) générant de nombreux effets physiologiques : augmentation des fréquences cardiaques et respiratoires, augmentation du tonus musculaire… une sensation de stress peut être alors ressentie.

Le rôle de la musique sur les performances sportives

Enfin, la musique permettrait également d’augmenter les performances sportives en captant l’attention des sportifs leur permettant d’oublier la souffrance musculaire. En effet, la musique libère des endorphines, hormones sécrétées par le cerveau et ayant des bénéfices sur la douleur.

Publié le

Découvrez les autres articles en lien avec cette thématique