Au cœur du microbiote

70% des cellules immunitaires sont regroupées dans l’intestin. Découvrez comment fonctionne ce microbiote et l’importance de maintenir l’équilibre de cet écosystème.


Share on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

ventre

Un écosystème à part entière

Appelé également « flore intestinale », le microbiote intestinal est composé d’un ensemble de micro-organismes (bactéries), localisés principalement au niveau de l’intestin grêle et surtout du colon. Celui-ci a 3 fonctions essentielles :

  • Digestion des aliments.
  • Barrière contre les bactéries indésirables.
  • Équilibre du système immunitaire.

Les micro-organismes vivent en symbiose avec notre organisme, créant ainsi un équilibre indispensable au maintien des fonctions intestinales (digestion, transit, immunité…).

Un équilibre à maintenir et à renforcer

L’équilibre du microbiote est étroitement lié à l’équilibre intestinal et à l’équilibre immunitaire, car ils interagissent entre eux. Cet équilibre peut être fragilisé par différents facteurs (alimentation, stress, environnement, âge…) et doit être préservé pour une efficacité optimale de la flore.

facteurs de déséquilibres du microbiote

Les souches microbiotiques, alliées du microbiote intestinal

Le microbiote intestinal est composé de 2 types de bactéries essentielles :

  • les « bonnes bactéries » : responsables du maintien d’une symbiose avec l’organisme.
  • les « mauvaises bactéries » : responsables du déséquilibre du microbiote intestinal si elles sont en excès.

Dans le cas d’un déséquilibre (dysbiose), l’apport en quantité adéquate de « bonnes bactéries » est essentiel afin de rétablir cet équilibre indispensable.

Les conséquences d’un déséquilibre du microbiote (troubles digestifs, fatigue, troubles du transit, défenses naturelles affaiblies…), montrent l’importance de maintenir son équilibre et de le renforcer.

Découvrez notre gamme Ferments lactiques

Publié le

Découvrez les autres articles en lien avec cette thématique